logo icone

Mieux comprendre le diabète.

Mieux comprendre le diabète.

Le diabète est devenu, en moins d’un quart de siècle, un problème de santé publique dans les pays en développement. Il touche plus de 420 millions de personnes dans le monde. Selon l’OMS, il pourrait passer de la 8e à la 7e cause de décès dans le monde en 2030. Il est diagnostiqué avec au minimum 5 années de retard. Cette maladie, avec laquelle on apprend à vivre tout au long de sa vie, fait encore peur aujourd’hui. Pourtant, un diabétique pris en charge correctement peut réussir à vivre sereinement avec sa maladie.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie qui se caractérise par une augmentation anormale de sucre dans le sang (hyperglycémie). C’est une maladie incurable qui empêche le corps d’utiliser correctement l’énergie fournie par les aliments ingérés. Par ailleurs, la maladie survient lorsque le pancréas ne sécrète plus d’insuline ou lorsque le corps devient résistant à l’insuline produite. Ainsi nous distinguons 2 principaux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Le diabète de type 1 touche plutôt les personnes jeunes et concerne environ 6% des diabétiques.  Au cours de ce diabète, des cellules du pancréas sont détruites entraînant alors une diminution voire une absence totale de sécrétion d’insuline, le pancréas ne réussit plus à synthétiser suffisamment d’insuline. Le glucose n’arrive donc plus à pénétrer dans les cellules, augmentant ainsi son taux sanguin et provoquant une hyperglycémie : c’est le diabète insulino-dépendant. La cause du diabète de type 1 n’est pas connue, et en l’état des connaissances actuelles, il n’est pas évitable.

Le diabète de type 2 apparaît surtout chez des personnes en surpoids après 40 ans et concerne environ 92% des diabétiques. Il résulte d’une diminution des effets de l’insuline. Si elle ne fonctionne pas bien, le sucre s’accumule dans le sang, la glycémie augmente, le diabète apparaît: c’est le diabète insulino-résistant. Il est en grande partie le résultat d’une surcharge pondérale et du manque d’activité physique.

Quelles sont les conséquences du diabète sur la santé ?

Ces deux types de diabète peuvent entraîner des complications au niveau de plusieurs parties du corps et peuvent augmenter le risque général de décès prématuré. Parmi les complications éventuelles figurent l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral, l’insuffisance rénale, l’amputation des jambes, la perte de la vision et des lésions nerveuses. Pendant la grossesse, une mauvaise maîtrise du diabète augmente le risque de mortalité fœtale et d’autres complications.

Quelles sont les méthodes de prévention du diabète ?

Les connaissances actuelles ne permettent pas de prévenir le diabète de type 1. Des approches efficaces existent néanmoins pour prévenir le diabète de type 2 ainsi que les complications et décès prématurés résultant des deux types de diabète. Il s’agit de :

  • parvenir à un poids normal et ne pas grossir ;
  • faire une activité physique – au moins 30 minutes par jour d’activité régulière d’intensité modérée. Une activité physique plus intense est nécessaire pour perdre du poids ;
  • avoir un régime alimentaire sain et éviter le sucre et les graisses saturées ;
  • et s’abstenir de fumer – fumer augmente le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Diabète et alimentation

Une alimentation équilibrée est indispensable et doit toujours être mise en place en première approche dans le diabète de type 2. Faire retrouver au patient un poids « idéal » avec un régime hypo énergétique.

Pour un régime alimentaire parfait, optez pour :

  • Des féculents à chaque repas mais en quantité adaptée à son activité. C’est-à-dire que si l’on n’est pas un grand sportif prêt à aller se dépenser intensément, la quantité de féculents recommandée est entre 100 et 150g par repas.

Il est bon de choisir des féculents à index glycémique bas, à savoir des féculents qui se digèrent très lentement et ne provoquent pas de pics de glycémie, comme :
– Les légumes secs (lentilles, fèves, pois chiches, etc.),
– Les féculents complets (riz complet ou sauvage, blé complet, épeautre, quinoa, etc.),
–Limitez en revanche le riz, le pain et les pâtes blancs (surtout trop cuits) à fort index glycémique.

  • Des légumes à chaque repas, mais attention : la pomme de terre est considérée comme un féculent ! Botaniquement c’est un légume, diététiquement parlant c’est un féculent. Quand on parle de légumes, il faut penser haricots verts, carottes, épinards, chou-fleur, brocolis, salade, radis, etc…
  • Limiter les apports en sucre et en matières grasses saturées car le surpoids est un facteur aggravant de risque de diabète.
  • Limiter les graisses saturées, transformées et les fritures, etc… en gros tout ce que l’on trouve dans les produits industriels.
  • Privilégier les matières grasses bonnes pour la santé :
    – l’huile d’olive, l’huile de tournesol, l’avocat,
    – Les noisettes, les noix, les amandes,
    – Les poissons gras.
  • Privilégier les édulcorants ou les fruits secs, en quantité modérée agrémenteront vos pâtisseries et fromages blancs, surtout le sirop d’Agave car il contient plus de fructose ; or le fructose n’a pas d’incidence sur la glycémie et son pouvoir sucrant est assez élevé. Il ne faut pas en abuser cependant, car en excès, le fructose a également des conséquences sur la santé.
  • Assaisonnez vos plats avec des herbes aromatiques fraîches ou des épices (cannelle, noix de muscade, ail).
  • Privilégiez l’eau pour vous hydrater plutôt que les jus de fruits et les boissons sucrées. Café, thé, infusion peuvent faire partie de votre quotidien mais sans sucre ajouté.

NB : Prenez trois repas équilibrés par jour et, au besoin, des collations. Évitez de sauter des repas. Ayez un horaire de repas régulier. Ceux-ci devraient être espacés d’environ 4 à 6 heures. Les collations devraient être prises de 2 à 3 heures après le repas, s’il y a lieu.

Pour conclure, malgré la recherche médicale qui avance tous les jours, le diabète reste une maladie qui se soigne très bien mais qui ne se guérit pas. Il faut donc, toute sa vie, se surveiller, garder de bonnes habitudes alimentaires, pratiquer une activité physique et prendre régulièrement son traitement. Un diabétique peut donc être un malade en bonne santé ! OUI à la qualité de vie !

Retrouvez une variété de produits sains, bons pour personne souffrant de diabète sur Mamafrica.

Des jus naturels AKADI.

De la farine de banane, de manioc, de patate.

Du sucre de coco.

Add Comment

Your email is safe with us.

Se connecter Mamafrica Santé

Pour une connexion ou une création de compte plus rapide utilisez un compte de réseau social.

ou

Les détails du compte seront confirmés par email.

Réinitialiser votre mot de passe